Danse improvisée et Body-mind centering® 12 déc- 6 fév- 27 mars

animé par Muriel Migayrou

Danser et se laisser guider par le mouvement fluide de la vie. Trouver l’inspiration et le support du mouvement grâce au BMC® Le Body mind centering est un processus d’apprentissage qui permet d’être plus libre dans son mouvement et dans son corps. Il développe, la souplesse, la fluidité, la tonicité et la détente des organes, la vitalité musculaire, une meilleure circulation sanguine,lymphatique et énergétique. Il permet d’être plus pleinement soi-même Comme la danse, le body-mind centering® éveille la conscience corporelle,la dimension poétique et imaginaire du corps.
C’est un outil pour la créativité.
Travail d’improvisation guidée en relation à l’espace, la musicalité du geste, l‘écriture chorégraphique instantanée.

– la danse des fluides, le 10 octobre 2020( MEP St Affrique)

– dialogue avec la gravité, le 12 décembre 2020 (Faragous)

– voyage au cœur du temps, le 6 février 2021 (Faragous)

– supports, membranes et planchers en soi, le 27 mars 2021 (Faragous)

Renseignements et inscriptions : 06.31.54.45.52

Horaires : Les samedis de 14h30 à 18h  

  Tarif : adhésion à A CorpsDanse 12€ + 35€ l’après-midi

Muriel Migayrou: danseuse, pédagogue du mouvement praticienne certifiée de Body mind centering ®, en anatomie par le mouvement. Elle intervient dans le cadre de la formation professionnelle d'artistes et de personnel accompagnant des personnes en difficulté, en milieu associatif et scolaire, dans le cadre de maisons de retraite, auprès de publics spécifiques ( EHPAD, ESAT, malades Alzheimer,) en crèches…

Wuo-taï 4-6 décembre

animé par Boris Devignes

« Pour ce stage, j’ai envie de proposer la rencontre du Wuo Taï et de la danse.
J’ai choisi comme thématique, « l’espace entre… » comme un terrain de jeu privilégié autour des ressentis d’espace en moi-même et entre l’autre et moi.
Avec comme fil conducteur, l’élasticité des structures corporelles telles que les myo-fascias, et la recherche corporelle dans les rapports sociaux, à travers le contexte et l’environnement actuels.
 
Dans le magnifique cadre de Faragous, au cœur du rougier de Camarès (sud Aveyron)
Un cadre qui me tient à cœur car l’énergie du lieu porte admirablement bien les pratiques que je propose et le studio de danse est très agréable, lumineux et spacieux.
 
Pour plus d’infos, écrivez moi en messagerie privée !
Infos :
Tarif : Libre et conscient – Engagement demandé par les Arrhes : 60 € à régler au moment de la réservation – Hébergement en gîte (chambres de 2, 3, 4 et dortoirs : entre 14 et 18€/pers/nuit)
Possibilité d’arriver la veille et de partir le lendemain sur demande
Repas : en autonomie (une cuisine est à disposition sur place)
 
Inscriptions : Boris Desvignes 06 79 68 65 39 – lesmainsdeboris@gmail.com
Fb : Les Mains de Boris
Public : Limité à 12 participants. Débutants bienvenue !
Ce stage s’adresse à toute personne souhaitant allier la danse et la pratique/découverte du Wuo Taï.
Pas de prérequis côté condition physique.
Si inquiétude, consulter Boris.
 
L’invitation :
A travers la période que nous vivons actuellement, faite de distanciation sociale et d’incitation à la méfiance de l’autre, je m’interroge sur ce qui nous lie malgré tout.
J’ai envie d’explorer de quelle manière nous sommes interconnectés. C’est le lien subtil que je viens interroger grâce à la mise en mouvement du corps.
Dans ma danse, je peux me relier à mon propre corps, à mes états intérieurs et à l’expression des mouvances qui me traversent.
Comment mon vécu personnel du contexte collectif et de l’actualité se manifestent-ils en expression corporelle ?
Comment puis-je venir témoigner au monde du sentiment de reliance qui m’anime malgré le manque de contact physique ?
Comment puis-je trouver ce contact ailleurs, dans un soutien intérieur et à travers un nouveau regard ?
Dans l’interaction avec l’autre, comment puis-je jouer de ces interrogations et tisser une nouvelle histoire, née de la rencontre des sensibilités ?
Nous glisserons naturellement vers la pratique du Wuo Taï.
La thématique sera particulièrement axée sur les myo-fascias.
Ressentir la sensation de suspension entre l’autre et moi peut alors révéler un sentiment de rapport soutenant mutuel.
Sentir à travers l’élasticité des tissus conjonctifs, la communication des informations subtiles.
Laisser voyager les inconscients dans un lâcher soutenant le geste dansé.
Explorer cet espace entre l’autre et moi.
Affiner la perception des espaces disponibles en moi-même.
 
Ma démarche
Je m’intéresse aux mondes de la danse, du TAO et du massage. En perpétuelle recherche autour de la thématique du soin par le geste, c’est tout naturellement que je me tourne vers le WUO-TAÏ, ou ostéo-danse. Cette pratique émergente, à mi-chemin entre approche corporelle et énergétique, « faire » et « laisser faire », entretien du corps et soin, répond alors à mon besoin d’exprimer le beau dans le geste, pour soi et pour l’autre, dans une énergie Yin. Je le donne en séances individuelles et aime le transmettre.
 
Le Wuo Taï
Le Wuo Taï est une pratique de soin corporel qui vous transporte dans un océan de douceur et de fluidité, rappelant l’univers aquatique. Tout en mouvements elliptiques qui se propagent tels une vague dans le corps du receveur, il délie le corps, redonne de l’espace aux organes et amène une profonde relaxation. Sa précision permet des régulations et ajustements profonds, aux niveaux articulaires, musculo squelettique, viscéral ou encore des fascias. Il agit aussi sur la sphère énergétique, via une approche moderne des méridiens. C’est une pratique très douce qui génère un grand lâcher prise, tant pour celui qui donne, que pour celui qui reçoit.
« Donner ce que l’on reçoit… Recevoir ce que l’on donne… »
« Ce qui me touche dans le WUO TAÏ, c’est la sensibilité dans l’art de faire voyager le geste, d’amener la libération des cellules vers leur plein potentiel »
 
Contexte cosmique à cette date.
Le 6 décembre marquera la rencontre étroite de Saturne et Jupiter dans le ciel,
Saturne est une planète de conscience sociale et du collectif comme le sont Jupiter et Mars, mais moins volubile, plus restrictive, sévère, disciplinée, conservatrice, elle nous bride…
Saturne est la structuration dans le sens de donner une forme, de trouver des limites, un cadre, une frontière, aussi dans le sens du respect de la rigueur, du sérieux, de la temporalité, de la sagesse voire de la fatalité…
Saturne est au fond notre peur du devenir, peur des autres, peur de la vie, peur d’aimer, et toutes ces peurs accumulées nous conduisent à de fréquentes remises en question.
Quand Jupiter étend, Saturne fixe et cristallise.
Il le doit parce qu’il le faut.
Quand Jupiter est dans l’ouverture illimitée, Saturne est contrôle limité et concret.
Saturne et Jupiter sont complémentaires.
Dans l’image des préjugés populaire, si Jupiter est la fête et le faste, Saturne sonne le retour au sérieux.

Journées clown-clownette 13 déc- 7 fév- 28 mars

animées par Luis Castro et Sylvie Coulomb

Nos intentions :  monter un groupe de clowns et clownettes pour intervenir en institutions (hôpital, Ehpad, foyer, …) dans le sud-Aveyron (St Affrique, Millau, …).

Des RDV réguliers sur l’année pour se former, trouver, chercher, nourrir son clown- Improviser, clowner, se rencontrer, se connaître

Les dates : dimanches 13 décembre, 7 février 2021, 28 mars, … + d’autres à prévoir 10h-17h

Ouvert à tou(te)s : débutant(e)s, confirmé(e)s….et surtout MOTIVé(e)S

P.A.F : mini 30 €  et + pour ceux qui le souhaitent- Arrhes demandés pour réserver – repas tiré du sac le midi.

Infos/inscriptions : Luis : 07 82 74 03 56 / Sylvie 06 67 68 54 20- Bulletin d’inscription

Sylvie Coulomb : enseignante à mi-temps depuis près de  20 ans  et comédienne/clown formée à l’école J. Lecoq et lors de nombreux stages de mime, masque et clown (Nez au Vent, Samovar, Bataclown, Rio Sarcet, …). Elle crée la Cie Aux Grands Pieds en 1994, ainsi que plusieurs spectacles et intervient auprès d’enfants, ados, adultes pour proposer des ateliers de théâtre corporel puis des ateliers, visites, interventions clown. Parallèlement avec les Nez Nets et Cie à Nîmes, elle est intervenue au C.H.U. de Nîmes auprès d’enfants des services pédiatriques, pendant plus de 10 ans. Installée dans le sud Aveyron depuis près de 2 ans, elle souhaite développer le clown à l’hôpital ou en institutions dans un projet clown-collaboratif.
Luis Castro  :  du rouge au bout de son nez, des valises au bout de ses bras, Luis Castro parcourt la vie et ses environs pendant quelques années. La chance est au rendez­-vous : école "Chapitô" et espace "Evoe" à Lisbonne, école "Bont" à Ibiza, ... Les rencontres bienheureuses : Pepe Nunez, Léo Bass, la cie du Petit Vélo l’attrape au vol et crée la cie « Au Tour du Nez ». Depuis il observe l'Homme, triture ses peurs et bricole les défauts de ces êtres imparfaits, éternellement insatisfaits. Aujourd’hui, ses valises posés en Aveyron il prends le temps de mettre en forme ses idées par la cuisine, l’accompagnement ou le bricolage. Son principal objectif : la transmission d'une belle pensée, celle de la Liberté.

Jam-Clown-Danse singulière 8-16 nov

animé par Maëlle Perroto
« Envie de mélanger ces trois espaces là!
Qu’ils se rencontrent et se découvrent davantage.
Qu’ils se nourrissent l’un l’autre, l’un contre l’autre, dans la transversalité.
Que ces langages s’interpénètrent et s’interpellent…
 
Un simple cadre posé pour lancer chacun de ces trois espaces/temps.
Puis laisser faire l’émulsion, laisser jaillir l’émergence, émerger les évidences.
Se perdre dans les lignes qu’on croyait droite, prendre une diagonale à l’angle d’un rond-point, sauter en bas, plonger en haut…
Date : du 8 au 16 Novembre  (arrivée de dim 8 fin d’aprem, départ le dim 16 fin d’aprem)
 
Lieu : Faragous, Camarès (Aveyron, 12)
 
Tarif : entre 250 et 280euros/semaine (selon les moyens et le nombre de participants: max 15 personnes)
 
Hébergement: entre 14 et 18 euros/nuit (chambre ou dortoir partagé)
 
Nourriture: Auto Gestion!
 
La Jam:
Un espace d’improvisation individuelle et collective, où les langages dans l’expression artistique, se rencontrent, s’explorent à tâtons, relationnent, se mêlent ou s’emmêlent, au service de ce que nous créons ensemble, dans un espace et un temps donné. 
Le langage premier est celui du corps, et plus spécifiquement de ce qui vient à se danser, pour chacun.
D’autres langages peuvent prolonger la traversée individuelle et collective: chant spontané, musique live, dessin, écriture…
Le « contact » dans la danse peut s’inviter, il est même une tangente essentielle, pour rencontrer l’autre autant dans sa structure, que sa sensibilité, ses dynamiques, ses matières, ses énergies, son regard et autres aspects, couches, et sous-couches des « corps en contact »…(cf Danse Contact Improvisation)!
Ce temps d’improvisation repose sur l’importance de la qualité d’écoute (de soi, de l’autre, et en périphérique)
S’est se laisser jouer, danser, perturber par la mise en jeu mouvementée, silencieuse ou mystérieuse, avec les autres cops, et le nôtre.
 

Le Clown:

Toujours un passage par la naissance du clown, plusieurs même. Toujours un lien de conscience avec les sensations internes et externes du corps. Toujours des explorations intimes et ludiques de nos états de corps et d’être!! Et la dimension d’ouvrir l’espace du possible, de s’offrir, pour accéder à toujours plus de liberté d’expression. Ensuite, place à la mise en jeu: dansée, chantée, contée ou racontée. Sur le fil du sensible et des fragilités qui font force. Sur le chemin du plaisir, jusqu’à l’extase de se sentir « traversé par », de frémir partout là où ça se libère, pour simplement « vivre », ce qui se présente sous le nez;) Des temps de passage en solo, beaucoup d’exploration en duo, et des explorations à plusieurs! Pas de recherche de personnage. La porte reste ouverte au tout-venant, sous toutes ces formes, dans tous ses fonds…

 La Danse Singulière: « Danser 

Quand la danse se libère de la référence obligée aux pas à apprendre, à respecter et à suivre 

Alors redevient possible un rapport plus personnel et vivant à la danse et à ses codes.
Alors émerge la possibilité de danses plus singulières.
Alors, la danse redevient une aventure de libération.
 
Danser sa vie. Pour le plaisir de la mise en jeu du corps. 
Pour l’aventure unique que représente chaque danse quand elle s’affirme manière de vivre, de respirer et de penser.
 
La Danse Singulière, un voyage en liberté …
 
La danse d’improvisation favorise cette démarche.
Également la structure de la situation où écouter corporellement les musiques proposées.
 
La Danse Singulière ne propose pas une approche technique.
Mais de retrouver la danse comme manière d’exister et d’explorer sa propre existence. » 
 
(Marc Guiraud, créateur et animateur de ce dispositif depuis 30ans)
 

La situation est structurée par un rituel alternant temps d’improvisation individuelle et collective, et temps de prolongement de l’expérience par une invitation à la parole.

Ce dispositif s’adresse à toute personne intéressée, qu’elle ait ou non déjà dansé, quelles que soient sa condition physique et ses limitations corporelles éventuelles : aucun niveau préalable n’est requis.

Ce stage ne propose pas une approche technique mais un espace et un temps pour rencontrer encore et par le corps, la danse comme manière d’explorer sa propre existence.

Le parcours de ce stage durant les 7 jours s’appuiera donc sur ces trois domaines, chacun dans leurs spécificités, jusqu’à ce que celles-ci se perforent l’une l’autre, qu’elles s’influencent, se mélangent, et qu’elles co-créaient ensemble!

La vie quotidienne prendra aussi son temps, pour préserver une bonne respiration dans tout ça, des temps de repos ou de balade nécessaires…
Tout cela dans le bain de la grande Jam de la Vie!!! »
 
Contact : Maëlle 06 52 31 89 52